Cela s’est passé un 14 janvier

Le 14 janvier 866. Les moines de Conques se reconvertissent en voleurs de relique… et l’abbaye de Conques devient Sainte-Foy de Conques !

l-abbatiale-sainte-foy-de-conques

Dans les années 860, les moines de Conques se désolent de n’avoir pour seule relique sacrée que le prépuce du Christ, une relique qui, alors que les bourses de l’abbaye sont vides, n’attire plus personne. Un jour, l’abbé de Conques a une révélation. Il dit :

Il nous faut une relique qui fasse revenir les pèlerins. J’ai appris qu’à Agen, une jeune sainte du nom de Foy, martyrisée à l’âge de dix ans sur un gril puis décapitée en 303, attire les foules. Pensez, une enfant martyre !

Alors, la décision est prise. Le religieux Aronisde est chargé de voler cette précieuse relique. Il se rend à Agen, se fait admettre parmi les clercs et endort leur confiance…

Le 14 janvier 866, profitant d’un banquet, il se glisse sans bruit jusqu’au tombeau de la jeune suppliciée. Il ne parvient pas à soulever la dalle de marbre retenue par de lourdes ferrures et doit briser le sarcophage à une extrémité. Extirpant avec soin le corps de la jeune sainte, il l’enferme dans un sac. Sans être inquiété, il rejoint Conques chargé de son fardeau.

Dès lors, l’abbaye de Conques, devenue l’abbaye Sainte-Foy de Conques devint rapidement une étape renommée sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

130px-Reliquaire_de_sainte_foy
Statue-reliquaire de Sainte-Foy, Conques (Xe siècle)