Cela s’est passé un 25 mars

Le 25 mars 1871. Adolphe Thiers, chef du pouvoir exécutif, abandonne Paris aux Communard.e.s.

Thiers et le gouvernement au complet se trouvent ce jour-là à Paris, au Quai d’Orsay, dont les grilles sont ouvertes et mal gardées par quelques factionnaires. L’émeute menace l’Hôtel de Ville. Les insurgé.e.s n’auraient qu’à franchir la Seine pour s’emparer du chef de l’État et des ministres Jules Favre, Jules Simon et les autres. Iels n’y pensent tout simplement pas, ce qui donne au gouvernement le temps de fuir.

Thiers donne l’ordre d’évacuer la capitale, d’abandonner les ministères, de replier à l’ouest les 30000 à 40000 soldats fidèles, puis il se sauve par un escalier dérobé, s’engouffre dans une calèche et s’enfuit jusqu’à Versailles.

ob_dd7d17_la-commune-de-paris-n

Paris est aux mains de ce.lle.ux que l’on appelle « les fédéré.e.s », car iels forment des bataillons fédérés au sein d’un Comité central. Ces jusqu’au-boutistes sont opposé.e.s à l’armée régulière ainsi qu’aux maires et aux députés républicains de la capitale. De tendance libertaire, iels élisent leurs responsables à tous les niveaux et rejettent toute hiérarchie.

Alors que l’officiel Brunel et le militant socialiste révolutionnaire Duval (si si je vous jure, à la base les socialistes sont révolutionnaires) tentent de convaincre la garde nationale d’attaquer Versailles au plus vite. Le Comité central choisit de délibérer plusieurs heures sur des points de détail. De discussions en palabres interminables, de motions en débats, on ne décide rien. L’occasion est perdue.

Pourtant, elle aurait eut des chances de réussir puisque les troupes parisiennes de la garde nationale disposent alors de 260 bataillons de 1500 combattants soit 400 000 combattants potentiels conte 40000 à Versailles. Thiers prendra le temps de reconstituer une véritable armée avec l’accord de Bismarck. Les effectifs de la Commune vont fondre petit à petit (on ne compte plus qu’environ 50000 combattants fin avril, 12000 à 15000 décidés à se battre jusqu’au bout de la dernière décade de mai). Ceux de Versailles vont se renforcer, sans discussion..

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s