Mes lectures

Mark Haddon, Le bizarre incident du chien pendant la nuit (sur l’autisme Asperger et la neuroatypicité).

The freedom writers diary (sur l’éducation populaire, les guerres quotidiennes d’une jeunesse de banlieue, et sur l’espoir d’un avenir meilleur)

Jean Dominique Baudy, Le scaphandre et le papillon (sur le « locked-in syndrome ; une hospitalisation en fin de vie, entre enfermement et rêve)

Raoul Vaneigem, Entre le deuil du monde et la joie de vivre (contre une idéologie de la survie, préfigurant une prédation mortelle dans l’argent et le travail, l’auteur prône ici une recherche de la vie)

Raoul Vaneigem, Avertissement aux écoliers et lycéens (pour une école populaire, juste, émancipatrice, tournée vers la vie et le bonheur)

Raoul Vaneigem, Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (éclairer le combat de la vie contre la mort, c’est ce que propose l’auteur dans cet ouvrage)

Raoul Vaneigem, Déclaration des droits de l’être humain (dans cet ouvrage, l’auteur reforge la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en une Déclaration des droits de l’être humain, n’impliquant aucun devoir).

Carol J. Adams, The Sexual Politics of Meat (sur la convergence des luttes féministe/spéciste et la nécessité de son intersectionnalité, ouvrage peu radical).